Chirurgie
Réfractive

L’institut Vision Regard est un équipe spécialisée dans la chirurgie réfractive, basée à Nantes.

Un œil myope est un œil qui a trop de puissance optique par rapport à sa longueur…

Un œil hypermétrope est un œil qui n’a pas suffisamment de puissance optique par rapport à sa longueur…

Dans l’œil astigmate, les rayons lumineux issus d’un objet ne focalisent pas en un seul point…

La presbytie correspond à la diminution progressive de la capacité de l’œil à accommoder pour voir de près…

La chirurgie réfractive > Qu’est-ce que c’est ?

La chirurgie réfractive permet de corriger certains défauts optiques de l’œil responsables d’une vision floue. Ces anomalies appelées amétropies regroupent la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme. La presbytie, qui s’installe naturellement avec l’âge, peut également être corrigée grâce à certaines techniques chirurgicales.

La qualité et la sécurité des traitements, préoccupation constante pour notre équipe, se sont considérablement améliorées avec le développement de procédures entièrement effectuées au laser. Pour la chirurgie des yeux au laser, les chirurgiens de l’IVR utilisent les technologies les plus récentes permettant la réalisation de Femto-LASIK, de Trans-PKR et de PKR.

Lorsque la forme de la cornée, son épaisseur ou l’amplitude du défaut visuel à corriger ne permettent pas corriger la vue au laser, d’autres solutions sont possibles, notamment avec la mise en place d’implants intraoculaires. Dans le cas où la chirurgie ne semble pas être la meilleure option thérapeutique, une alternative personnalisée sera proposée avec des solutions en contactologie.

Par ailleurs, lorsqu’une cataracte commence à apparaitre, la chirurgie au laser n’est plus adaptée. Dans ce cas, une opération du cristallin associée à la mise en place d’un implant intraoculaire est réalisée. Cet implant peut comporter des caractéristiques spécifiques comme une composante multifocale permettant de corriger la presbytie en offrant une vision à la fois de loin et de près ou une composante torique pour corriger un éventuel astigmatisme.

1. La
Consultation
pré opératoire
Chirurgie réfractive

Le bilan pré-opératoire

La chirurgie réfractive n’est pas envisageable avant l’âge de 18 ans et si la correction n’est pas stable depuis au moins deux ans.

Il s’agit d’une étape indispensable à votre prise en charge. La consultation pré-opératoire comporte plusieurs objectifs :

Déterminer quelles sont vos attentes par rapport à la chirurgie

Evaluer votre éligibilité opératoire grâce à un examen ophtalmologique complet

Vous proposer la technique la plus adaptée

Vous donner toutes les informations nécessaires concernant la prise en charge, les bénéfices et les risques liés à ces procédures

Répondre à vos questions concernant l’intervention

Il faut compter une bonne heure pour réaliser l’ensemble des examens et la consultation. Il est conseillé de ne pas se rendre à cette consultation en conduisant. En effet, la dilatation des pupilles nécessaire à la réfraction et à l’examen du fond d’oeil, engendrent un flou visuel transitoire incompatible avec la conduite.

Le port des lentilles doit être interrompu une semaine avant la consultation s’il s’agit de lentilles souples et trois semaines avant s’il s’agit de lentilles rigides.

Mesure de la réfraction

Avant d’envisager une correction chirurgicale, il est indispensable de mesurer très précisément quel est le défaut réfractif à corriger.

Pour cela, une mesure objective de votre réfraction sera réalisée avec un autoréfractomètre. Cet appareil permet d’estimer quel est le degré de votre myopie, hypermétropie ou astigmatisme.

Cette mesure est ensuite vérifiée et ajustée par un professionnel de la réfraction afin de déterminer avec précision la correction idéale.

L’examen anatomique au biomicroscope

Cette étape sera réalisée par votre chirurgien ophtalmologiste. Elle a pour objectif d’évaluer les caractéristiques de votre oeil de façon à éliminer certaines contre-indications à la chirurgie réfractive au laser (certaines cicatrices cornéennes par exemple). La surface oculaire ainsi que la qualité de votre film lacrymal sont également précisément évaluées au cours de cette étape.

Les caractéristiques de votre cristallin, analysées en fonction de votre âge, détermineront la technique chirurgicale qui vous sera proposée.

Un examen du fond d’oeil permettra de s’assurer de l’absence de pathologie maculaire ou du nerf optique mais également d’éliminer une fragilité rétinienne périphérique nécessitant un traitement spécifique préalable.

L’étude de la cornée

Il s’agit là aussi d’une étape fondamentale puisque c’est la cornée qui va recevoir le traitement laser. Cet examen parfaitement indolore appelé topographie cornéenne permet d’analyser l’épaisseur de votre cornée et ses caractéristiques anatomiques afin de déterminer la technique chirurgicale la plus adaptée.

D’autres examens peuvent être réalisés en fonction des caractéristiques de vos yeux et du contexte.

A l’issue de cette consultation, la stratégie thérapeutique médicale ou chirurgicale la plus adaptée à vos yeux et à vos souhaits vous sera proposée et expliquée par votre chirurgien.

Information médicale

Au cours de cette consultation, vous serez informé(e) des avantages ainsi que des limites et complications potentielles de la procédure choisie. 

Votre chirurgien répondra à toutes vos questions. Un document de consentement éclairé vous sera remis et expliqué. 

Vous devrez le lire, l’approuver, le signer et nous le faire parvenir avant la chirurgie.

2. Votre
Intervention

Le jour J, il faut venir :

  • à l’heure
  • accompagné(e)
  • non maquillé(e) depuis 3 jours 
  • non parfumé(e)
  • en ayant pris une collation avant de venir
  • en vêtements amples et confortables
  • avec les pièces administratives demandées lors du bilan pré-opératoire
  • avec votre traitement post-opératoire prescrit en amont afin de le débuter dans les meilleurs délais

Vous serez en premier lieu accueilli(e) pour vérifier votre identité et finaliser les démarches administratives ainsi que le règlement de la prestation chirurgicale.

Vous serez ensuite pris(e) en charge par l’équipe paramédicale pour vous préparer à entrer au bloc opératoire avec :

La mise en sécurité de vos effets personnels utiles (moyen de paiement, pièce d’identité) dans un casier à clé.

Un sur-habillage dédié (sur-chaussures, surblouse, charlotte).

L’anesthésie oculaire par collyres et désinfection de vos yeux et de vos paupières.

Dès que votre chirurgien aura validé tous les paramètres liés à votre chirurgie en phase avec l’ingénieur laser, vous serez invité(e) à vous installer sur le dos sur le lit opératoire. Vous serez toujours guidé(e) par des consignes simples par les différents intervenants qui officient autour de vous et vous accompagnent.

Tout au long de l’intervention, vous serez invité(e), et sauf contre-ordre, à :

Rester immobile

Respirer calmement et amplement

Fixer un point lumineux coloré positionné en face de vous

Il est normal que vous puissiez entendre les consignes du chirurgien et l’équipe qui communique entre elle, entendre le bruit particulier de l’appareil laser qui fonctionne, voire même ressentir une odeur de brûlé (liée à l’effet du laser en action).

A la fin de l’intervention, vous serez accompagné(e) vers un espace détente pour y prendre une collation.

Avant votre départ de la clinique, votre chirurgien effectuera un contrôle et vous donnera les dernières consignes, vous pourrez alors lui poser toutes les questions que vous souhaitez.

3. Après
l’intervention

En fonction de la méthode chirurgicale et de la technique laser employée, un désagrément à type de brûlures oculaires peut être ressenti pendant quelques heures (+/- LASIK) à plusieurs jours (+/- PKR). Ces désagréments sont supportables et sont contrôlés par le traitement.

Respectez scrupuleusement le traitement prescrit, même si vous ne ressentez aucun symptôme.

Vous avez un numéro de téléphone pour joindre votre chirurgien en cas d’événements indésirables (baisse de vue brutale, douleurs qui ne cèdent pas dans les délais impartis…) et des rendez-vous de contrôle post-opératoires programmés à honorer.

Il est habituel de ressentir une photophobie (éblouissement) dans les premiers temps. Protégez-vous avec des lunettes solaires, le temps que ce désagrément diminue progressivement.

Ces contrôles post-opératoires permettent de vérifier le résultat de la chirurgie et de mettre en place toutes les actions utiles à sa réussite sur le court, moyen et long terme.

Profitez bien de votre nouvelle vue !

Besoin d’une information
supplémentaire

Aller au contenu principal